Partagez|

Heh -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 2
Ryos : 10

Carte de Renseignement
Kuchiyose:
MessageSujet: Heh - Ven 31 Mar - 1:12

 
 
 

 
“ Cer quoi les bails ”


 
Caractère & Physique
 
Si on devait décrire Yoshi d’un mot, et d’un seul, ce serait : “Non mais vous avez vu sa gueule ?”.

Sans même s’en approcher, il est difficile de rater que sa sale tronche, et toute son anatomie, sortent sérieusement de la norme. Grand, très grand, et fin, très fin, la seule chose qui dépasse de son corps en lame de nodachi est son nez, enfin, un nez ; c’est un roc, un pic, un cap, bref, un appendice qui ressemble davantage à celui d’un espadon qu’à celui de tout être humain plus classiquement constitué.

Imaginez déjà l’impression que ça peut faire de voir s’approcher dans le lointain cette silhouette longiligne, plus mince qu’une portière de solex, et finalement vous voir presque plus soulagé-e qu’effrayé-e lorsque, arrivée devant vous, cette silhouette fait dans les deux mètres tranquille pépère ; effectivement, si elle avait été plus courte, ce majestueux nez aurait pu vous éborgner.

De plus, évidemment, tout ça était encore trop discret. Alors, afin de mettre en valeur ce corps d'Apollon et ce royal tarin, Yoshi fut doté, toujours par un hasard génétique immensément facétieux, d’une peau rouge. Oui, rouge. Pourquoi se limiter aux classiques teintes brunes plus ou moins claires ? Le rouge, en voilà une couleur originale !

Quant à sa chevelure soyeuse et brillante, elle est peut-être plus commune ; lisse et longue, attachée souvent en queue de cheval haute, et absolument pas soyeuse et brillante, Yoshi était plus adepte des bagarres dans la boue que des après-shampoings. Mais voilà, les gènes affectés aux cheveux devaient être jaloux de ceux de la peau, parce qu’ils ont décidé de lui filer des pigments verts. Oh, un très joli vert sapin, sombre et froid, mais bon quand même. Ce n’était pas la meilleure idée du monde, de décorer cette grande bringue de couleurs complémentaires (on peut donc en tirer la conclusion que les gènes ont un très mauvais goût artistique).

Ironiquement pour quelqu’un qui aime autant les corbeaux, il a une tronche de renard. Regardez-moi ce sourire narquois sur ses lèvres charnues ; son visage fin et triangulaire, ses sourcils courbes. Même ses oreilles sont pointues. Mais au final, ce qui surprend le plus dans ce visage, ce sont ses yeux. Pensez donc, des yeux noisette. C’est plutôt choquant au milieu de ce physique grand-guignolesque.

Et dans tout ça, pendant que vous le reluquiez, le visage prudemment éloigné afin d’éviter son pic, son cap, sa péninsule, vous n’avez toujours pas réussi à décider de si c’était un garçon ou une fille.

Vous ne pourrez pas compter sur lui pour vous le dire. Ainsi, certaines personnes lui parlent au féminin, d’autres au masculin, d’autres encore alternent, et Yoshi s’en contrebat les steaks.

Et son caractère, dans tout ça ?

Yoshi...est quelqu’un d’assez étrange. Non, oubliez c’que je viens de dire, Yoshi est complètement chelou. A se demander qui est le clampin qui était chargé de lui apprendre à se comporter en société.

Une chose est certaine, il est aussi farceur que ses gènes, bien qu’avec un sens artistique plus développé (ce qui n’est pas difficile, je vous l’accorde). Il en joue, même, de sa tronche bizarre et androgyne, et de sa taille, allant jusqu’à porter des Tengu Geta qui le rallongent de vingt centimètres, et des vêtements amples qui dissimulent son corps. Malicieux, joueur, taquin, insupportable...et étonnamment discret vu le physique dont il est affligé.

Oui, dans l’ensemble, il peut être très discret. C’est un combattant furtif, également. Par contre, une mission d’infiltration dans un village, vous oubliez. Déjà parce que s’il doit se fondre dans une foule, c’est râpé, et parce qu’ensuite, il ne connaît pas vraiment les codes sociaux des gens. Alors, leur parler...pas une bonne idée.

Par contre, placez-le dans une forêt, et en plus de s’y sentir chez lui, il sera indécelable. Même son physique est un excellent camouflage. Et le fait que son kimono et son hakama, bardés de matos caché, sont du même vert que sa tignasse y joue également.

Donc, amoureux des arbres, inadapté social, et petit plaisantin infernal. Ouais, mais pas le genre de blagueur retentissant, comme l’Uzumaki Naruto d’un univers parallèle. Plutôt le genre de farceur pas vu pas pris, celui qui fait les quatre cent coups dans le dos de tout le monde sans jamais chopper, être chopé, celui que tu soupçonnes parce qu’il a toujours ce sale sourire sardonique et un sarcasme aux lèvres, mais que tu prendras jamais, parce qu’il est tellement calme que personne y croit sauf toi, le récepteur dudit sourire, le seul à entendre ces piques que seul le coupable peut te sortir.

Parce que ouais, ce mécréant est aussi quelqu’un de calme. De très calme. En fait, lorsque tu n’es pas la victime de ses farces, tu pourrais presque le décrire comme quelqu’un de doux. Du côté silencieux de la Force, aussi, mais pas façon Uchiha ou Hyûga. C’est plutôt qu’il ne se soucie pas de combler un silence qui ne le dérange pas. Il préfère écouter aussi. P’t’être qu’un jour, comme ça, il acquerra des compétences sociales un peu plus crédibles.

Enfin, faudrait qu’il commence par apprendre à arriver à l’heure. Il n’a aucune notion du temps. Vraiment aucune. Pour vous dire, il ne connait même pas son âge. Bon, c’est normal qu’il ne connaisse pas sa date de naissance, mais si ce n’était que ça… Du coup, il a tendance à estimer son âge au hasard, et à se rajouter trois ou quatre années au compteur (de toute manière, il saisit pas des masses le concept d’année).

C’est quelqu’un de très instinctif aussi, un peu animal. Pas un gros bourrin qui fonce sans réfléchir. Plutôt un combattant qui sait qu’il peut se fier les yeux fermés (parfois littéralement) à son instinct. Quelqu’un qui ne réfléchit pas pour trouver les points faibles de l’adversaire ; quelqu’un dont le corps fonce tout seul sur lesdits points faibles, avant même que son cerveau ait pu mettre en mot ce qu’il a ressenti. C’est aussi quelqu’un qui est incapable de s’en sortir sans cet instinct, et qui peut se foutre dans des situations gargantuesquement sales s’il le trompe ou s’égare.

Oh, et puis ça lui sert pas des masses avec les gens, alors soyez pas étonné-e si des fois il sait pas comment réagir et se carapate à toute vitesse.

Ouais, il est complètement chelou.


  Histoire
 
« Si vous êtes ici, vous connaissez sans nul doute le monde de Naruto… Laissez-moi vous la conter une nouvelle fois, dix ans avant son commencement.

Mais autrement.

Vous m'avez bien entendu, autrement ! En nos contrées, Madara Uchiha fut vaincu par Hashirama Senju, mais plus encore, ne survécut pas à leur ultime bataille. Le clan Uchiha et le clan Senju vivent en une harmonie certes fragile, mais existante depuis des décennies. Mais tout ne s'arrête pas à deux clans rivaux… Les premières guerres ont bien eu lieu, cependant la troisième fut bien différente. En effet, elle confronta Tetsu no Kuni, et leur armée de samurais, contre notre bien connu monde des Shinobi. Le front fut violent. Atroce. Bref. Ce fut une guerre, et en découla ce qu'il devait en découler. Mort, destruction, chaos.
»

Le village caché de la terre, Iwa, fut complètement ravagé, et le paysage remodelé complètement, un peu comme si un bébé avait joyeusement explosé son assiette de purée. Une véritable tragédie, un village entier anéanti, pour ce qui pourrait tout aussi bien réellement être un caprice de gosse, puisqu’on ne connaît pas l’origine de cette guerre. Et p’t’être qu’on ne le saura jamais, parce que maintenant, tout le monde s’en fout. Les gentils shinobis slash mercenaires slash espions slash assassins ont gagné, et ont eu leur happy end. Evidemment, les ninjas d’Iwa, l’happy end ils l’attendent toujours, mais si on devait se préoccuper des dommages collatéraux, le nombre de happy ends diminuerait fortement, de même que le nombre d’entrées au cinéma.



Des pieds nus frappent le sol à une cadence militaire, précipitée.

« Ils approchent d’ici. »

Deux ombres noires se déplacent entre les shôjis.

« Ces salopards apportent leur foutue bataille vers chez nous ! Il est hors de question qu’ils s’approchent de Yoshi. »

La femme qui louvoyait de pièce en pièce pour récupérer son armement passa dans l’entrée, les bras pleins.

« On est quand même égoïstes, à souhaiter que la guerre soit restée circonscrite à Iwa-même. Beaucoup sont morts là-bas.

– J’en ai rien à foutre d’être égoïste ! On serait pas forcés de vivre en périphérie du village si c’était pas un village d’abrutis. Tiens, tes parchemins de scellement.

– Si on ne vivait pas ici, on serait morts depuis un moment. »

L’homme se laissa tomber pesamment sur le sol pour enfiler ses sandales, alors que la femme finissait de se sangler.

« Je ne comprends même pas comment on a pu survivre aussi loin dans cette guerre…

– Un kami veille sur nous. »

Les deux ninjas tournèrent les yeux vers une pièce close au fond du couloir, une identique émotion, mélange de douleur, d’amour et d’espoir, brillant dans leurs prunelles noires.

« Allons-y, et débrouillons-nous encore une fois pour qu’au moins l’un de nous survive. »

Derrière les parois de papier, un bambin remua dans son sommeil.

Trois heures plus tard, tout ce qu’il restait d’eux était des cendres et des membres, et cet enfant endormi, seul dans une maison à un ri d’un village détruit.




Treize ans plus tard…


Konoha ! Ah, Konoha, quel beau village. Qui ne rêve pas de vivre dans un village rempli de gosses qui sautent aux murs, et surplombé par de gigantesques et terrifiantes têtes de pierre ?

Étonnamment, pas mal de monde. Et Yoshi en faisait partie. Sa vie actuelle lui convenait tout à fait, mais les imbéciles qui lui servaient de famille avaient décidé qu’une bande de corbeaux bavards n’était pas un bon environnement social — allez savoir pourquoi — et on l’avait littéralement droppé aux portes du village sus-cité. Pour se « faire des amis ». Non mais, sérieusement. Têtes de piaf. (Oui, exactement.)

On pourrait penser que Yoshi n’était pas très social (et on le comprendrait, qui a envie d’être social si c’est pour que les gens passent leur temps à te demander ce que tu as dans le pantalon ?), mais en fait, il prenait ça comme une aventure exaltante, donc pas vraiment le problème.

Eh bien, il y avait le fait qu’il n’avait à la fois jamais été seul, et jamais entouré d’autant d’humains. Il se trouvait démuni, et autant il allait essayer de contenter sa famille et de se faire des amis, autant il avait juste envie de se barrer ventre à terre pour rejoindre le couvert des arbres en couinant de peur.

Et il y avait aussi le fait que c’était un village ninja. Plein de complots sous-jacents et d’individus suspects. Plus que ça, c’était Konoha.

Yoshi ne se souvenait pas vraiment de ses parents. Pour autant, il en avait gardé des impressions, des sensations, des images fugaces, quelques mots. Des sourires, deux voix graves et tendres, l’une plus rocailleuse qui jurait souvent, l’autre plus claire, au langage plus soutenu, mais au sale caractère. Quatre yeux noirs, et de longs cheveux qui lui chatouillaient le nez. Quatre bras chauds.

Il se moquait de la guerre, de la destruction d’Iwa, et s’il ne se moquait pas de la mort de ses parents, il ne s’en préoccupait pas non plus tant que ça. Il ne se souvenait pas d’eux, après tout, ou si peu. Mais l’idée de crécher dans le village qui, selon les rumeurs, avait débuté la guerre lui laissait quand même une drôle d’impression dans la gorge et le ventre. Pas de haine, ni de tristesse. Pas de regret ou de désir de vengeance. Juste une drôle d’impression, un malaise. Comme s’il était censé ressentir tout ça et que le fait qu’il n’y voit pas de raison lui donnait l’impression de blasphémer contre ces quatre bras et ces quatre yeux chaleureux.

De la culpabilité. Mais il n’était pas habitué à en ressentir, alors s’il sentait le malaise il ne savait pas d’où il venait. C’était complètement con, en plus ; ses parents auraient sans aucun doute préféré que Yoshi soit recueilli même par les samurais qui les avaient tué plutôt qu’il soit seul ou mort. Et ils devaient être ravis qu’il ait été, en fait, trouvé par ces abrutis aimants qui voulaient — aussi saugrenu que ça soit — qu’il ait des amis.

Les réserves ne venaient pas que de lui, par ailleurs. Il n’avait pas caché qu’il était un survivant d’Iwa, et ils avaient mis un bon moment et un paquet d’analyses psychologiques pour lui faire confiance. Au final, il était probable que seul le fait que le clampin déguisé en yamabushi qui l’avait déposé au village en soit originaire ait poussé Konoha à accepter l’adolescent. Le fait que les mains de Yoshi aient été pleines d’infos scellées sur la situation de tout le continent, prouvant que ledit clampin n’avait pas négligé son job pour s’occuper d’un mioche orphelin avec une sale gueule, avait été un plus...parce qu’avec un tel cadeau (Yoshi, évidemment), ils avaient été à deux doigts de le nommer nukenin rien que pour se venger.

Je ne comprends pas pourquoi. Yoshi est charmant. Et il fera très bien dans le décor, avec tous ces arbres.

Mais voilà, ils avaient finalement décidé que son majestueux blair, ainsi que le reste de sa longue personne, était accepté au village. Ils l’avaient évalué, et constatant qu’il n’avait plus le niveau d’échouer son corps d’asperge sur les bancs de l’Académie, ils l’avaient assigné à une équipe genin, et voilà où nous le retrouvons, se rongeant les sangs (et ce bientôt littéralement, vu comment il mâchouille sa langue).

 
Who I Am

  Je me nomme Yoshitsune et j'ai... Euh... La vingtaine ? Environ... Ma tête, c'est celle que m'a donné mon père, ne me la vole pas. J'y tiens.

 


 
And ...

 

  Konoha : genin.


 
Behind

 Vous pouvez m'appeller Asari et j'ai 24 ans (parfois, selon la Sécu, j'ai 124 ans). Je n'ai pas de double-compte ! J'écris depuis - euh... Je sais pas, mais j'ai arrêté de RP y a bien longtemps, dans une autre galaxie. J'ai connu le forum par un mail. Et ce que j'en pense ? Le contexte est cool. Le design est très beau ; même s'il y a quelques minis problèmes d'accessibilité visuelle. Les topics d'infos techniques IG ont fait fondre mon cerveau D: Et les règles me font un peu peur (bah oui, j'ai un TDAH et je suis dys, même si j'ai plus de symptômes collatéraux de dyslexie que de dysorthographie, j'ai pas mal de mal à lire et à écrire et j'ai peur de me faire engueuler, hahahahahaha. Hahahaha. Haha. ...Ha.), mais j'ai vu qu'il y avait une autre personne dys, donc ça va j'imagine.

 
© Halloween

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 18
Ryos : 27
Grade : Genin
Village : Konoha
Genin - Konoha
Hyuga Shinku
MessageSujet: Re: Heh - Mar 11 Avr - 21:59
Tout ma l'air en règle, j'ai pas particulièrement trouvé de faute non plus, donc j'imagine que les soucis dont tu te préoccupait non pas vraiment lieu d'être ^^ (Après quand je suis absorbée par la lecture si l'erreur ne me saute pas à la gueule je réagis pas en général, j'en fais plein perso et j'arrive absolument pas à me relire/corriger convenablement.).

Tu est officiellement validé, petit Yokaï des forêts de Konoha (L'aspect rouge et vert foncé vont surprendre du monde je pense, ça va être intéressant de voir les réactions des gens.). Nous aurons donc à faire à un farceur façon conte folklorique japonais.



Je te souhaite donc la bienvenue et t'invite à prendre connaissance du modèle de fiche technique pour créer la tienne dans cette section du forum


"Vae victis, malheur aux vaincu, car tout ce qui avait de l'importance à cette heure était de savoir ce qu'il adviendrait de lui après que ma dominance l'ai châtié.. Ainsi, ma dextre le frappait, encore et encore, réduisant son crâne en fragment jusqu'à qu'il ne reste plus aucun souffle dans sa carcasse ramassée.. Finalement, le premier Homme était tombé sous mes coups, les autres viendraient.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Heh -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Tagen :: Parlons de ton Personnage :: Ton Histoire :: Présentations Validées :: Konoha-