Partagez|

osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 12
Ryos : 24
Genin - Konoha
Osou
MessageSujet: osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP] Mar 7 Mar - 18:56
1
Identité de Votre Pseudo
Nom :
Chammadaï

Prénom :
Osou

Age :
15 ans

Village:
Konoha

Grade:
Genin


Avatar :
Ken Kaneki

Doubles Comptes:
Non

Derrière l'écran

Pseudo / Prénom :
Niko askip

Age:
19 piges


Opinions:

Comment tu trouves le forum ? Jsui obligé démer dsl

 
2
Qui est-tu ?

 
CARACTÈRE -
La vie lui a été donné pour une chose précise; Osou, bien qu'ignorant à l'heure actuelle les tenants et aboutissants de cette histoire, est bien conscient que cela aura forcément un gros impacte sur la géopolitique future du fait de sa position. Gros penseur-extrêmement fragile, l'ancien Chammadaï est quelqu'un qui est perturbé. Partagé entre l'enseignement que l'on souhaite lui faire parvenir, les pouvoirs et spécialités ancestrales que l'on amène doucement à ses mains sans qu'il n'ait besoin de s'y atteler et l'homme qu'il souhaite devenir.

Touché par les actes inhumains que ses aïeuls l'ont forcé à accomplir, celui qui s'estime à l'heure actuelle comme le future forgeron d'une génération juste d'assassin, Osou a très clairement fait varier sa mentalité auparavant enfantine. Aux alentours de ses quatorze ans, l'enfant en est arrivé à la conclusion que subir n'était pas la solution, qu'il ne souhaitait plus avoir à hurler à l'aide et à s'heurter à l'impuissance. Il hésite encore entre le respect apporté par la puissance et l'"amour" apporté par la reconnaissance. Être blesser ou blesser?

Le Blanc en veut à la guerre, de ce fait en veut aux ninjas. Ces êtres qui sont plus devenus des machines de destruction massive que de réels hommes -sans sentiment l'homme n'est-il pas un animal?-. Incapable de réfléchir, imbu d'eux-mêmes et de leurs apparentes puissances, on respecte plus le muscle et le sang que les actes de bravoures. Preuve est d'Iwa. Osou ne comprend pas l'actuel système, ne se sent pas représenté et recueille sous son aile les différentes personnes qui le suivent en son raisonnement. Le Shinobi doit s'écrouler. La guerre s'en ira d'elle-même si la Technologie est tenu à l'écart de quelconques avancées.

Les écrits sont formels, les ninjas ne sont que des objets de Guerre, ceux-ci ont besoin de la Guerre alors que les hommes n'ont pas besoin d'elle. Devenir l'un des plus grands de ceux qu'il déteste n'est alors que sa seule solution. Peut-être verra-t-il plus loin dans le cœur des Shinobis, un petit quelque chose qui vaut le coup d'être sauvé?


PHYSIQUE -
Respectant parfaitement ses origines, Osou n'a pas de caractéristique physique particulière pouvant faire croire qu'il est un vrai ninja. De taille et de corpulence moyenne, bien qu'un peu légère; les véritables traits du Chammadaï se dessinent pour qui sait les reconnaître. En vérité? Il est la description même des gênes de son clan. Ses cheveux opalescent contrastent avec ses yeux d'un cyan glacé. Tout en lui inspire la froideur; son comportement influe sur la prestance qu'il rejette. Un mélange de calme, de froideur et d’énergie qui influe, qu'on le veuille ou non, sur l'atmosphère qu'il dégage. Son teint crémeux et son petit nez démontre qu'il n'est pas encore totalement formé. Néanmoins, les manches de son tee-shirt dévoile, à son plus grand malheur, un début de musculature conséquent, dénudé de graisse, l'on ne voit que du muscles sous sa peau fine.

Néanmoins, cette description est fausse.
En vérité, elle est vraie. Mais vous ne croiserez le Chammadaï ainsi que dans l'antre de son village ou de son clan, ailleurs, vous ne ferez jamais attention à lui. Son attitude et son apparence sera totalement normal si bien que votre subconscient, même entraîné par des années d'expériences, ne déposera pas son intérêt sur ce gamin. Les traits seront finement gommé, avec l'expérience de plusieurs générations, ses habits seront communs à souhait et son beau sourire ainsi que sa joie de vivre, ou autre en fonction de la situation, ne vous feront certainement pas pensé à un enfant entrain de s'enrôler dans une des puissances ninja du continent.
HISTOIRE -
L'histoire d'une caste dominante, d'une filiation aux ambitions toutes puissantes dont l'estampe est méconnue. Les scientifiques de la feuille les adjoindront aux fantômes tant leurs actes ont secoué l'histoire. Les Chammadaï ont pourtant toujours gardé leurs existences secrètes. La Famille n'est pas même listé sur le territoire qu'elle a choisie de rejoindre.

La chronique du Chat Blanc commence certainement dans la forêt du pays du Feu. La famille fantôme eut décidée de rejoindre directement les terres de Konoha. En effet, pour eux, la Feuille n'était pas disposée à tomber. Les Blancs dépensèrent leurs or pour ériger maisons et lieux de vie. Des années avants et bien des années après, cette famille eut érigée les plus grands assassins que ce monde n'ait connu, si efficace et si inexistant qu'ils n'étaient connu d'autres personnes que le monde lui-même.
On se demandera s'il est normal pour un dieu, comme certains le pensent vivant, de relâcher tels prédateurs sur le monde.
Si les hommes sont les super-prédateurs, les ninjas sont les hyper-prédateurs alors les Chammadaï, payé pour faire couler le cruor de cette espèce mythique, n'en deviennent-ils pas... des déités?  

C'était faux, la Famille craignait le nombre. Les ninjas de la famille Chammadaï étaient puissants, mais nécessitaient beaucoup d’entraînements et ils éprouvaient, au cours de ceux-ci, des complications physiques et mentales que peu surmontaient. La transmission commençait rapidement; pourtant les Blancs, comme ils se surnommaient, n'étaient pas particulièrement fort, ne possédaient pas une quantité de chakra faramineuse et étaient loin des capacités dans quelques spécialités que ce soit des autres clans. Mais ils possédaient quelque chose de puissant; ils respectaient la description première d'un ninja. Les Chammadaï ne se déplaçaient que dans l'obscurité; un clan de la Feuille est rentrée dans l'histoire en manipulant les ombres, un autre se fascine à vivre en son sein. La nuit, un Blanc est in-traçable, sa présence n'existe simplement pas, il ne possède pas de visage, pas d'identité, ne connait personne.

La famille érigea un jardin de vie, préparant la naissance de son petit dernier. Quinze ans avant le présent; ne craignant rien ni personne, la petite famille, dont seuls les membres principaux étaient présents en ces terres, se réunirent auprès de la matriarche.

**

« ON CONTEMPLE LES ETOILES DANS UN AZUR, ET FAITES QUE NOS ESPOIRS RESTENT A JAMAIS PURS. »

Les yeux cyans du gamin se poseront sur la pureté même, rien n'était plus intacte que l'apparence des Chammadaï. Vêtus de leurs tenues de rites; toutes de blanc et d'or - les cheveux blancs et les yeux cyans de la Famille se succédaient. Si le jeune bambin pût tourner suffisamment sa tête, il n'aurait que croisé les yeux inertes d'une femme dont la beauté n'égalait que la fermeté : sa mère.

Néanmoins, l’impureté sautera aux visages de toutes personnes observant la scène. Le chiard ne pourra observer tristesse, seulement silence; il ne connaîtra jamais le manque, seulement le remplacement. Néanmoins, loin d'être les divinités qu'ils s'estimaient être, les Chammadaï n'étaient jamais rien de plus que des Ninjas. Les Ninjas les plus humains qu'il puisse exister en ce bas-monde. En effet, leurs nombreuses règles, leurs façons d'assassiner les ninjas, leurs actes moraux; la Famille ne transcendait jamais certaines règles. Les têtes qu'ils coupaient ne tombaient jamais sans qu'elle ne soit pourrie jusqu'à la moelle. Les personnes agissant avec eux les diront sans cœur, toujours dans l'ombre, qu'ils ne se battent jamais.

Simplement parce qu'ils veulent vivre plus que quiconque.

Et les Blancs décidèrent d'un ultime coup d'état. Le patriarche, plaçant un ultime pion sur son échiquier, celui-ci ne représentait d'ailleurs rien d'autres que son fils, se décida à offrir au clan un assassin capable de vaincre de face. D'amener aux Chammadaï la crainte des autres, la prospérité pour eux tous. L'ambition faramineuse d'un homme confondu avec un dieu par les siens. Les assassins peut-être n'en pouvait-il plus de trancher des gorges sans jamais voire de visage.

L'étau se resserrait sur la petite famille, donner la vie, ces rares instants où ils étaient obligés de se trouver des coins paisibles, leurs donnaient à tous envies de profiter de leurs fortunes putrides. Les dires des anciens affirmaient que celle-ci étaient maudites et que le pacte du premier des assassins avec le Mal l'eut obligé à poursuivre ses meurtres sans jamais s'arrêter, auquel cas la fortune les décimera.
Le plan du paternel ne tarda pas voire la nuit; et la famille, prônant désormais la tranquillité, subit le massacre des vies qu'elle avait épargnée. En réalité, les Blancs reprirent simplement leurs vies d'Ermites, tout en laissant au dernier de la Famille une tranquillité et un sang certain(e).

**



« ON S’OUVRE LES VEINES EN REGARDANT LES NUES, ET PUISSE L’ETOILE FILANTE REFERMER NOS BLESSURES. »

Les Assassins connaissaient du monde; le bambin des Blancs, comme on l'appela souvent dans sa famille, fut plutôt bien traité. Bien entendu, bien que loin des plus téméraires de sa Famille, personne n'oubliait d'où il venait, les vies qu'il avait coûté et ce qu'il allait devoir accomplir. Cette famille l'unit rapidement avec l'une des leurs; jeunes ensembles et toujours d'une témérité sans borne, les deux "démons" n'en avaient que faire. Osou vivait en ses premières années; prenant sur lui les critiques, absorbant sans jamais lâcher les quelques mauvaises passes de sa "famille".

Aux alentours de ses dix ans, vivant dans un petit village voisin du célèbre village ninja du Feu, on l'obligea à commencer à suivre son initiation aux techniques familiales. Cette initiation comprenait une mise en avant des capacités, non seulement présente, mais surtout futur de l'élève entraîné. Les quelques années se succédèrent puis on le ramena à l'endroit des ruines familiales pendant quelques temps.
Sur ces ruines, dominant le pays de leurs pitances, la Famille certifia son emprise sur le nouveau membre; et la pureté du premier contact s'effaça, ne laissant alors que le visage véritable et son cataclysme libéré.

On l'a éduqué d'une certaine façon; ne jamais poursuivre dans une situation où il peut mettre sa vie en jeu. Ne jamais se mettre en danger gratuitement. Ne jamais être à découvert. Ne pas aimer, ne pas s'adonner à se lier inutilement.

Pendant de nombreuses semaines/nombreux mois, son père et son grand-père, réunis pour l'occasion, lui firent subir les sauvageries de ses aïeuls. Le Blanc garda néanmoins une part d'humanité, un petit quelque chose de pur dans son impureté. Cet entraînement, rendu légèrement moins difficile que dans leurs souvenirs tant l'enfant s'en sortit bien, n'avait pas à cœur de forger le chakra, il endurcissait l’âme et le corps. Il rendait de ses bassesses l'esprit du fort encore plus fort et l'esprit du faible incertain.

On lui apprendra à chasser sans jamais s'arrêter, à ce que ses nerfs jamais ne lâchent. Dans cette forêt, ainsi accompagné, rares étaient les dangers. Mais une fois à l'extérieur, lorsque les rênes seront lâchés, la Famille devait s'assurer des compétences du petit dernier pour assumer leurs vies, plus ardus encore que celles des ninjas normaux. Les yeux cyans du Blanc lisaient, mais n'oubliaient jamais, c'était naturel avec lui. La fin de son initiation? L'ultime étape, il devait commettre le meurtre. D'une connaissance, en effet, l'ablation d'une âme connue déclenchait le cataclysme nécessaire dans l'esprit des Chammadaï pour que jamais plus ils ne s'attachent. Le meurtre pendant la jeunesse laissant à la conscience le temps de s'en remettre pendant les années qu'ils jugeaient les plus aptes.

Mauvais calcul pour les Loups qui eurent oubliés le Chat, doux Félin n'aimant pas franchement les canidés, qui tranquillement se reposait jusque-là. Le meurtre eut lieux, forcé par quelques Genjutsus bien facile à user de ses aînés, Osou porta le coup de grâce à une âme qu'il connaissait bien. Son binôme turbulent, âme unique et aimante, qu'il avait appris à aimer. Tous étaient au courant depuis bien des années, liés par un contrat avarié aux méandres bestiales.

Le Chammadaï, bien que secoué, fut envoyé rapidement dans le village de Konoha, les siens s'éteignant rapidement; pressé de voire la suite de l'histoire. La famille d’accueil qu'il eut dans son village, laquelle l'avait officiellement adopté, le laissa finalement porté leurs noms. Même si par respect, Osou, accepta volontiers de se présenter ainsi, officiellement celui-ci ne souhaitait pas posséder un véritable nom. "nameless"
 
(c) Reira de Libre Graph'


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 12
Ryos : 24
Genin - Konoha
Osou
MessageSujet: Re: osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP] Mar 7 Mar - 20:49
Si tout est bon chronologiquement parlant, etc... J'attends votre test rp que je ferai, cette fois-ci, avec sérieux. :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 110
Ryos : 106

Carte de Renseignement
Kuchiyose:
Genin - Kiri
Alaska Kaguya
MessageSujet: Re: osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP] Mer 8 Mar - 14:27
Je valide la fiche mon petit troll des forêts !

A ta demande de Bijuu je vais donc te proposer deux test RP. N'oublions pas que nous jugeons pour celui-ci la qualité du RP, bien que ta fiche n'en laisse planer doute pour la suite et que j'en suis assez confiante. Tu as donc le choix entre les deux sujets, je t'inviterai à spécifier lequel tu choisiras au début de ton RP.
Tu peux écrire ton test/le début de ton test dans le lieu de ton choix en spécifiant dans le titre [Test RP Nibi] pour qu'on puisse s'y retrouver, je déplace ta fiche !

♥ Sujet I :
Tu devras expliquer pourquoi Nibi est en toi, autour d'un RP narratif. Tu est autorisé à faire intervenir des PNJ, de plus, si ton personnage est trop jeune, tu peux le mettre de côté durant la majeur partie de ton récit, ce n'est pas un soucis. La condition est que Nibi attaque froidement et sauvagement votre petit village ou que ses membres le traquent. Pas d'héritage ou autres idées saugrenues. (RP solo)

♥ Sujet II :
Tu subis ta première interaction avec Nibi pour une raison que tu devras trouver de ton chef. Cependant, Nibi sera joué en tant que PNJ par le staff. (RP duo)
Alaska(rma)


« Suffocation and the fear of living setting in, so let go
Let go before he lets go... »




Alaska s'exprime en Teal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP]
Revenir en haut Aller en bas

osou ▬ waiting for Nibi ♥ [Test RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» 05. What the hell are you waiting for.
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Tagen :: Parlons de ton Personnage :: Ton Histoire :: Présentations Validées :: Konoha-